Nous Contacter

  • Twitter Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Social Icon

ATANASE PÉRIFAN

Tel : 06 20 63 34 10

atanase@perifan.fr

26, rue Saussier-Leroy
75017 Paris

elussolidaires@gmail.com

Tél : + 33 (0)1 42 12 72 72
Fax : +33 (0)1 42 12 00 66

© 2015  Reseau des Elus Solidaires

Nous trouver

Le séminaire a eu lieu à la Mairie du 17ème arrondissement de Paris. Madame le Maire, Brigitte KUSTER a manifesté son soutien quant à la mise en place de ce réseau, en prononçant un discours d’accueil à tous les participants présents ce jour.

 

Atanase PERIFAN : « Je mets beaucoup d’espoir dans ce réseau que nous allons créer ensemble. Notre ambition est de transformer la société et d’impacter le modèle social de manière durable. Il faut renforcer les politiques publiques par la mise en place de stratégies communes d’action sur la solidarité. Chacun à de la valeur et chacun peut être utile à l’autre. »

 

 

Intervention de Thierry Calvat

 

Notre société est-elle plus ou moins solidaire qu’avant ?

Aujourd’hui les questions sur les solidarités se posent dans de mauvais termes : sous l’angle de la quantification. Cette situation fait naître des constats mitigés.

Une étude recense que 8 millions de personnes accompagnent au quotidien un proche âgé, malade, dépendant, handicapé. Sur les 8 millions, 15%  à 20% sont des voisins ou des amis. Lorsqu’un événement dramatique se produit, nous pouvons observer une vraie capacité de mobilisation et de solidarité. Nous avons donc  des raisons d’être également optimiste.

 

Selon Durkheim il existe 2 grands types de solidarité :

  • La solidarité mécanique qui est fondée sur la conscience collective. C’est-à-dire qu’on fait partie d’un système qui véhicule ses propres normes ses propres valeurs et le fait d’agir pour l’autre c’est agir parce que le système le demande. On est alors sur un registre s’apparentant de la morale.

  • La solidarité organique relève plus de la conscience individuelle on laisse parler non seulement la morale, mais aussi l’éthique et les émotions.  Le registre de l’émotion devient alors un levier important.

 

Les comportements citoyens évoluent. A l’ère  du consumérisme qui mène à l’individuation, les actes de solidarité se multiplient. L’individuation est le désir d’être reconnu en tant qu’individu dans un tout. Les individus entendent qu’on reconnaisse leurs talents et non que ceux-ci soient obligés de se plier à une logique de système

L’aventure proposée à travers cette solidarité que nous voulons répandre est une aventure de terrain. Il faut être capable de mobiliser les individus dans un premier temps, mais surtout faire en sorte qu’ils y prennent un vrai plaisir.

Parler de solidarité, ce n’est pas parler de ce qui nous rassemble mais plutôt de ce qui nous différencie. C’est cette différence qui va créer l’enrichissement. Le Réseau des Elus Solidaires, est une aventure collective à inventer mais avant tout, le germe des solidarités à venir.

 

 

Restitution des travaux de groupes
 

Les groupes de travail ont fait émerger un grand nombre d’attentes :

  • Un support numérique (plateforme avec expertise de chaque membre, contact, bonnes pratiques)

  • Des rencontres régulières entre les élus pour mettre en commun les expériences et les actions qui fonctionnent et qui ne fonctionnent pas également

  • Une boite à outil, des fiches pratiques, des dossiers thématiques…

  • Définir des lieux de réflexions afin de créer une synergie

  • Des pilote, des ambassadeurs et des référents par région 

Séminaire de lancement du Réseau des Elus Solidaires